L’autogestion

Nous voulons ici vous parler de l’autogestion , comment faire et par quel bout commencer ….

Tout d’abord nous avons été sur internet et nous avons pris des notes , nous avons lu tout ou presque tout sur le sujet . Nous étions déjà convaincus que l’autogestion était une bonne façon de valoriser l’homme , et que cela pouvait être généralisé a une gestion locale pour une bonne harmonie et un mieux vivre ensemble .

Grande fut notre surprise quand nous avons découvert qu’un certain Pierre Joseph Proudhon , polémiste , journaliste , économiste, philosophe, et sociologue avait déjà réfléchis a la question en 1848 en imaginant la création d’une banque d’échange ou « banque du peuple » dont le but est l’abolition de la monnaie , du salariat, la suppression de toute prise d’intérêt et toute réalisation de profit , nous comprenons alors pourquoi bien des années après certains l’on appelé  » Père de l’autogestion » . On notera aussi que la commune de Paris et plusieurs villes de France  en 1871 établissent une organisation ouvrière comme organisatrice de la ville et gouvernement prolétarien , mais sera rapidement réprimés . Nous avons donc a ce moment la certitude que d’autres personnes était convaincus aussi bien avant nous et c’est rassurant  !!

 

Photo de Proudhon et la Commune de Paris

Proudhon et commune de Paris

 

Nous avons appris dans nos recherche que le terme d’autogestion est récent il apparaît en France au début des années 50 mais c’est dans les années 60 a 70 qu’il a un vrai succès, avec une des figures emblématique de l’époque : Edmond Maire, syndicaliste Français , qui voit en 1965 le socialisme autogestionnaire comme un moyen de donner un nouveau souffle politique . En 2006, il crée la société France Active ( qui aide a la création d’entreprise) et est porte parole du manifeste de l’économie solidaire .

 

Vidéo interview d’Edmond Maire du 08 Mai 1970

 

Bon ok … Voila nous avons planté le décor , une petite précision tout de même , nous ne sommes pas ici pour faire de la propagande … Loin de nous cette idée , nous n’appartenons a aucun groupement politique, il s’agit aujourd’hui de mettre en lumière un principe qui n’est pas qu’une utopie qui met en avant des principes pacifiste permettant aux individus de se révéler pleinement, de gérer leur propre existence en montrant que l’entreprise peut être une communauté a qui il faut donner les moyens de s’autoconstruire et d’évoluer , que les valeurs de l’humain doivent passer avant les valeurs du capital . Ce principe ne dois pas seulement s’employer a l’entreprise mais a de nombreux autres postes tels que l’économie, l’éduction , la culture etc … L’autogestion doit nous amener a une organisation et une conscience collective, doit jouer sur la transparence et la légitimité des décisions, la non appropriation des richesses produites par la collectivité et l’affirmation de l’aptitude des humains a s’organiser sans dirigeants .

Ceci étant dit il nous semble quand même important de montrer dans nos événements  que l’autogestion est vraiment loin d’être une utopie que plusieurs entreprise en France existent et fonctionnent et donne une perspective optimiste et dynamique aux gens qui aujourd’hui pensent que tout est bouché . Evidemment que le modèle national ne nous montre pas un avenir reluisant mais par des interventions locales et solidaires l’horizon peut s’éclaircir et certaines initiatives se créent, fonctionnent et perdurent …

Dans un premier temps lister les avantages de l’autogestion :

  • Revaloriser l’humain

  • Impliquer chaque individu dans les décisions importantes

  • Mettre en avant le partage des connaissances

  • Favoriser l’investissement personnel

  • Valoriser la cohésion sociale

  • redynamiser la solidarité

Dans un deuxième temps mandater Chrystel Bofestival ( ça c’est pas gagné !!!) pour faire ressortir les grands principes de l’autogestion sur les grands thème tels que :

La Culture

La culture doit être accessible et partagée afin de fournir aux uns et aux autres les outils pour créer et produire leur propre expression culturelle , ce qui favorisera le partage et la mixité .  Un des moyens aujourd’hui pour financer des événements est  le crowfounding ( financement obtenu par la générosité des publics ) quand les subventions se font de plus en plus rare et difficile a obtenir cette alternative n’est pas négligeable .

Le Social

La dimension sociale prend tout son sens dans la mesure ou l’humain devient le centre de toutes les attentions et qu’il devient acteur de la vie en société .

L’éducation

Il est temps de valoriser l’enfant dans ces compétences , éveiller sa conscience collective, ne pas le limiter a ces seules compétences , l’amener vers des principes de solidarité et de responsabilité individuelle et collective , tout en provocant sa curiosité et ainsi le diriger vers l’autonomie

L’économie

Sous le principe d’économie populaire et solidaire . C’est l’ensemble des travailleurs qui agissent et construisent l’économie sociale . Montrer qu’il est possible de mettre fin au profit et transformer l’ensemble de la production en revenu collectif démocratiquement distribué ou réinvestit .

Le Travail

L’autogestion dans le travail n’implique pas une absence de règle mais qu’elles soient décidées par les personnes concernées . Cela implique une organisation du travail qui présuppose : la suppression des clivages entre dirigeants et dirigés , la primauté du travail sur le capital dans la répartition des revenus , l’aptitude des êtres humains a s’organiser collectivement . Des formes juridiques existent déjà pour favoriser ce concept : Les coopératives et les SCOP ( Société coopératives de productions )

Le logement

Concept de logement participatif et solidaire , l’habitat collectif repose sur une conception et une gestion commune qui place les habitants au cœur du projet ; dans les choix de la conception , de l’agencement, de son dispositif énergétique et son organisation générale . Il permet de créer un cadre de vie plus appréciable – Pour info , il a exister dans les années 70 un statut de coopérative d’habitant qui a aujourd’hui disparu au profit de société civile immobilière .

L’agriculture

La notion de coopérative agricole existe déjà . Elle est une organisation économique d’agriculteur qui ont décider de mutualiser les moyens de production, de transformation et de comercialisation de leur produit et conduit a prendre en compte la dimension humaine dans toutes décisions collective touchant la communauté de travail .

L’environnement

Des structures comme les ressourceries existent , elles mettent en pratique trois actions majeures en terme de gestion des déchets : La réduction, le réemploi et le recyclage . Le fonctionnement d’une ressourcerie articule son travail autour de 4 axes : la collecte de l’ensemble des encombrants et des objets jetés , la valorisation de ces objets pour en favoriser le réemploi ou le recyclage des matière , le vente qui le remet dans le circuit économique, la sensibilisation et l’éducation a l’environnement qui ont pour objectif de réduire les déchets en incitant à une consommation plus respectueuse des ressources . Mais le secteur de l’environnement est aussi propice à la réflexion sur l’utilisation des énergies naturelles : tels que ,les éoliennes, l’énergie solaire et les engrais naturels .

La justice

Redéfinir le terme de justice comme justice sociale qui rassemble, unifie et égalise les chances et permet une bonne cohésion entre les hommes , et surtout décidée collectivement .

Nous espérons après tout ça avoir réussi a attirer votre attention sur ce concept , pour ceux qui en voudrons encore plus , nous avons relevé quelques exemples en France d’entreprise ou d’initiatives qui ont exister et pour beaucoup existent encore . La forme juridique la plus connue dans la gouvernance participative est la SCOP en sachant qu’en France aujourd’hui il y a prés de 2000 entreprises et 40 000 salariés .

  • La société de cablage ACOME

  • L’Union Technique du Bâtiment – UTP

  • Le fabriquant de briques Bouyer Leroux

  • Le groupe Chéque déjeuner

  • Le groupe telecom SCOPELEC

mais aussi des entreprises moins importantes :

  • Atelier Larieu ( Toulouse )

  • RC2C depuis 30 ans ( La rochelle )

  • Ressource T (Rennes )

  • La Péniche ( Grenoble )

Mais encore d’innombrable initiatives existent et fonctionnent en voici quelques exemples :

  • Les ressourceries , du spectacle , du vêtement …

  • La Louve , supermarché coopératif Paris

  • La boutique sans argent Paris

  • Le lycée autogéré de Paris

  • La boulangerie autogérée de Montreuil

  • les AMAP ( Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne )

  • Les jardins partagés des Murs a Pêches a Montreuil

  • Emmaus

  • Les maisons de retraites coopératives

  • le mouvement Alternatiba

Et pour pousser encore plus loin la curiosité voici dans le monde quelques exemples historiques :

  • Nestor Makhno déjà dans les années 20 en s’insurgeant contre le pouvoir russe a appuyer des mesures autogestionnaire et notamment a été le leader philosophique de mouvement autonome de paysans qui ont constitué des entreprises agricoles pour certaines autogérées en récupérant des terres des koulaks .

  • En Espagne , la révolution sociale de 1936

  • En Tito mis en place en 1950 en Yougoslavie une loi fondamentale sur l’autogestion : La Cogestion

  • En 1957 , Konrad Adenauer en Allemagne , écrivait  » L’autogestion communale est a la base d’un état démocratique en bonne santé « 

  • Autogestion industrielle en Algérie de 1962 a 1965

  • Entre 1970 et 1973, Salvador Alliende au Chili dirigea son pays en s’appuyant sur l’unité populaire ou  » Pouvoir populaire « 

  • A Cuba au cours des années 90 , l’agriculture urbaine a contribué autant a assurer la sécurité alimentaire du pays qu’a construire une économie moins centralisée et plus autonome grâce au développement d’unité économique démocratique et autonome

  • La ville libre de Christiana , quartier de Copenhague au Danemark

  • Centre sociaux autogérés en Italie

  • En Argentine récupération d’usine , école et hôpitaux

  • Lieu alternatif l’Usine a Genève

Au travers de nos événements nous voulons montrer que le partage et la solidarité sont essentielle au bien être collectif , que par l’art et la culture nous pouvons véhiculer un message pacifiste et optimiste et nous pouvons être acteur de l’amélioration de notre qualité de vie . Nous pouvons décider nous même de ce ce qui est bon pour nous en mutualisant nos compétences, notre savoir et notre énergie . L’art est un bon moyen de tout dire sans retenu , nous ne mettrons aucune censure dans la mesure ou la démarche va dans le sens du respect d’autrui, sans discrimination et toujours dans le partage et la solidarité . Et un dernier petit mot , soyez curieux , documentez vous aujourd’hui internet est une mine d’or pour la connaissance , faites vous votre propre avis et exercez votre esprit critique …. en bref SOYONS LIBRE !!!!!