Laurence Murat

 

Comme un dialogue ouvert avec la matière, j’aime explorer les limites du métal. Mes bestiaires questionnent sur les forces primitives de l’instinct et de la raison. Mes objets-sculptures réconcilient l’homme Classique et l’Apache.